• une compile de mes nebuleuses planetaires que j'ai photographié entre 2017 et 2016.

    nebuleuses planetaires 2016-17

    une version avec l'echelle apparente:

     

    nebuleuses planetaires 2016-17


    votre commentaire
  •  

    La nebuleuse du crabe est un rémanent de supernova qui a explosé en l'an 1054.

    Elle se situe dans la constellation du Taureau à coté de Zeta Tauri.

    Sa magnitude de surface est de 11, avec une grande taille 6'x4' .

    Elle passerait presque inapercue à l'oculaire , il faut une absence totale de lune pour entrevoir sa forme.

    Avec mon asi224mc au foyer du 300mm (F4) sans filtre, on la voit correctement, enfin le nuage avec des poses de 1s à 450 (gain)

    une brute:

     M1, dans la constellation du taureau

    j'ai réalisé sur 3 nuits des captures de 4h, mais j'ai gardé que 6H pour avoir le plus de details possible!

    J'ai utilisé Siril pour l'empilement complet de cette photo.

    M1, dans la constellation du taureau

    J'ai combiné mon image avec celle d'Alberic qui a réalisé une capture en decembre 2016 avec une definition incroyable.

    Pour cela j'ai modifié mon image, la transposé en NB, et augmenter les contrastes pour mieux apercevoir ...

    ...des deplacements de l'environements du pulsar en son centre:

     

    version situation:

     

    M1, dans la constellation du taureau

     

    M1, dans la constellation du taureau

    J'ai ajouté une image réalisé par Robert Cazilhac à St Veran avec le 620mm FD15 au mois de septembre 2017:

     M1, dans la constellation du taureau

     dans le bon sens ;):

    M1, dans la constellation du taureau

    version cn:

    M1, dans la constellation du taureau

    M1, dans la constellation du taureau

    plus ciblée:

    M1, dans la constellation du taureau

    une version pour Cloudy Night:

    M1, dans la constellation du taureau

    une autre version:

     

    M1, dans la constellation du taureau

     Une autre animation sur une 20 de jours qui prouve un deplacement assez rapide du centre:

    M1, dans la constellation du taureau

    Apres en poussant l'experience du pulsar un peu plus loin, j'ai essayé de faire ressortir ses palpitations.

    En posant à 25ms, et en selectionnant/empilement que par periode j'ai tenté un semblant de changement d'état.

    Evidement ce n'est pas un reel enregistrement de ses pulsations,

    mais plutot un lot d'image qui possede des moins de flash que d'autre.

    M1, dans la constellation du taureau

     version vignette:

    M1, dans la constellation du taureau


    votre commentaire
  • une petite proto nebuleuse planetaire, assez lumineuse (11.5 Mg)

    PK80-6.1, l'oeuf du cygne

     

    un crop de la neb:

     

    PK80-6.1, l'oeuf du cygne

    et une comparaison avec le hst:

    PK80-6.1, l'oeuf du cygne

    et une version nue:

    PK80-6.1, l'oeuf du cygne

     

    PK80-6.1, l'oeuf du cygne

    un extrait compressé,acceleré (12x) et amplifié(3x):

    un crop d'un empilement de 2h brute:

    PK80-6.1, l'oeuf du cygne


    votre commentaire
  • une capture en infrarouge proche:

    Neptune du 2 novembre 2017

     

    et une composition sur 2 mois sur les differentes positions de Triton.

    Neptune du 2 novembre 2017

    une simulation celestia de neptiune:

    Neptune du 2 novembre 2017


    votre commentaire
  • NGC 7662, nouvelle version

     

    NGC 7662, connue aussi sous le nom de la boule de neige bleue se trouve dans la constellation d'Andromede.

    C'est une petite nebuleuse bien lumineuse , sa magnitude surfacique est de 8.6 , c'est une candidate parfaite

    pour le ciel rapide avec une grande focale.

    Elle se trouverait à 5600 AL de la terre pour une dimension réelle de 0.8 AL.

    Elle serait du même age/dimension que NGC 7009 que j'ai photographié il y a peu de temps.

    Son étoile centrale (peut etre double) est une variable de 12/16, mais je ne connais pas la periodicité.

    En tout cas dans ma session de capture je n'ai rien relevé de mesurable.

     

    Pour réaliser cette photo j'ai effectuer 5 captures, 3 de 500ms et 2 de 1s.

    Ce qui porte à 10h cumulés sur plus de 20h capturés.

     

    Sur plusieurs sessions j'ai utilisé la fonction de autoguidage de FC 2.5 (sur le 2.6 cela ne fonctionne pas).

    Tres efficace en mode planétaire dans le cadre du ciel profond (nebuleuse planetaire et amas globulaire)

    Par contre au niveau traitement c'est une grosse galere, c'était directe à la poubelle!

    Mais grace à SIRIL, logiciel de traitement d'image, j'ai pu sortir une photo utilisable dans mon cumul total.

    Exemple avec AS!3:

    NGC 7662, nouvelle version

    et avec Siril:

    NGC 7662, nouvelle version

    l'image finale:

    NGC 7662, nouvelle version

    Version plus claire:

    NGC 7662, nouvelle version

    un crop avec comparatif sur 3ans:

    NGC 7662, nouvelle version

    une mesure avec Aladin, les petites croix sont calculées par le catalogue Gaia :

    NGC 7662, nouvelle version

     

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires